Retina Complex

Produit

Fondement scientifique des ingrédients de RetinaComplex.

De nombreuses observations suggèrent aujourd`hui que le stress oxydatif et les lésions oxydatives de l`ADN augmentent en cas de maladie neurodégénérative, comme notamment la dégénérescence des photorécepteurs et la DMA (1,2,3,4,5,6,7)
Il a été démontré qu`une combinaison d`antioxydants peut s`avérer plus efficace qu`un seul antioxydant comme l`ont révélé Stahl et Sies (8) et l`étude ARED. Cette observation est également étayée par le fait que les mécanismes antioxydants des cellules sont composés de plusieurs entités enzymatiques et non-enzymatiques plutôt que d`une seule (9-10-11). Celles-ci ont toutes besoin de conditions différentes pour être actives et ont des cibles différentes.

En vertu de cette évidence, de puissants antioxydants nutritionnels et des polysaccharides spécifiques ont été combinés pour créer Retinacomplex. Le recours à cette combinaison de nutriments unique peut donc aider à protéger l`ADN des lésions oxydatives dans plusieurs maladies dégénératives, en freinant le stress oxydatif.

Composants de RetinaComplex :

1) Lutéine et zéaxanthine
La lutéine et la zéaxanthine sont des caroténoïdes normalement présents en forte concentration dans la rétine et les segments externes des photorécepteurs. On pense qu`elles fournissent une protection antioxydante aux cellules rétiniennes sensibles. Elles protègent également des effets néfastes des UV (12, 13) .Il est important de préciser qu`il faut un apport élevé de ces caroténoïdes. C`est pourquoi, contrairement aux autres formules actuellement proposées, Retinacomplex possède une forte concentration de ces caroténoïdes (20 et 10 mg/ dose quotidienne).
2) L-glutathion (GSH)
Le glutathion se concentre dans divers points de la rétine. Il joue un rôle direct dans le maintien de l`équilibre rédox cellulaire. Une déplétion en GSH entraîne la mort des cellules rétiniennes selon un mécanisme impliquant la production d`espèces oxygénées activées (ROS) endogènes, bien connues pour causer de graves dégâts cellulaires.
Des études ont révélé que certains flavonoïdes spécifiques pouvaient protéger les cellules ganglionnaires rétiniennes d`une mort cellulaire provoquée par les trois inducteurs de stress oxydatif, en offrant une excellente efficacité et sans toxicité connue (réf. 14). Dans le cas d`une déplétion de GSH, il a été démontré que différents flavonoïdes agissent à différents stades du mécanisme de mort cellulaire. Plusieurs des flavonoïdes protecteurs provoquent également la synthèse du facteur de transcription Nrf2 et des enzymes antioxydantes de phase 2 telle que l`hème oxygénase 1, marqueurs de l`activation de l`élément de réponse antioxydant (15, 16, 17). De plus, le GSH s`est avéré protecteur lors d`une étude expérimentale de dégénérescence liée à la lumière (18).
3) Acide alpha-lipoïque
L`acide alpha-lipoïque (également appelé acide thioctique) a été identifié en 1951 mais n`a été reconnu comme puissant antioxydant que vers la fin des années 80. Une partie de l`acide alpha-lipoïque consommé est convertie par l`organisme en un antioxydant encore plus puissant ; l`acide dihydrolipoïque. L`acide alpha-lipoïque élimine les radicaux hydroxyles, l`acide hypochloreux, le péroxynitrite et l`oxygène singulet (19). Il est également capable de régénérer les vitamines C et E ainsi que le glutathion (20, 21). Il module l`activité d`importants facteurs de transcription, notamment celle du NF-kappa B.

Le stress oxydatif augmente dans la rétine en cas de diabète et il joue un rôle important dans le développement de la rétinopathie. L`acide alpha-lipoïque pourrait être bénéfique dans cette condition puisque ses effets salutaires ont été démontrés sur la polyneuropathie et sur les paramètres de stress oxydatif atteignant les tissus, notamment les nerfs, les reins et la rétine. Qui plus est, des études sur les animaux ont montré que l`administration à long terme d`acide alpha-lipoïque avait un effet bénéfique sur le développement de la rétinopathie diabétique en empêchant l`accumulation dans la rétine, d`ADN et de nitrotyrosine modifiés par oxydation (22).
4) Polysaccharides du Lyciet de Barbarie (Lynné)
Depuis des milliers d`années, les Chinois consomment les baies du Lyciet de Barbarie, pour leurs effets bénéfiques connus sur de nombreux organes du corps dont notamment les yeux. Aujourd`hui, nous savons que les extraits de ces fruits stimulent le système immunitaire et que leurs polysaccharides ont une action antioxydante (23, 24). D`autres observations montrent que l`effet antioxydant des polysaccharides du Lyciet offre également une action neuroprotectrice (25, 26).

APO Pharmaceuticals Int. B.V. - Hyacintenstraat 38 - 1131 HW Volendam - Pays-Bas Téléphone : 0031299 322511 Fax : 0031299 320090